Andrea Chénier

Umberto Giordano

Jonas Kaufmann fait triompher avec panache le souffle du mélodrame révolutionnaire

Opéra chanté en italien, surtitré en français

Avec son opéra Andrea Chénier, Giordano a fait d’un poète emblématique de la révolution française, l’un des rôles mythiques du répertoire lyrique italien. Le  succès fut au rendez-vous dès le soir de la première, bientôt suivi d’un triomphe dans toute l’Italie et même le monde entier… A l’exception de la France où l’ouvrage est jugé trop « contre révolutionnaire » ! Sur un livret d’une grande cohérence, Giordano compose une partition d’un lyrisme irrésistible avec tous les ingrédients du succès : richesse de la palette sonore, pages hautement héroïques, sentiments passionnés, idéaux humanistes… nécessitant néanmoins un trio de haut vol pour interpréter Chénier, Madeleine et Gérard. Ce 26 mars, un « trio de choc » est réuni et devrait rendre plus que justice à cet ouvrage trop rarement donné aujourd’hui encore sur les scènes françaises.

Aucun résultat n'a été trouvé Quitter la recherche