Ariodante

Georg Friedrich Haendel

S’il ne devait rester qu’un opéra de Haendel, nul doute qu’Ariodante aurait les faveurs tant l’ouvrage tient littéralement du chef-d’œuvre

CHANGEMENT DE DISTRIBUTION : en raison d’une légère intervention chirurgicale, Joyce DiDonato ne pourra effectuer la tournée européenne d’Ariodante. Nous avons la grande chance de vous annoncer qu’Alice Coote a accepté de la remplacer pour le rôle-titre de ce chef-d’œuvre haendélien.
Merci de votre compréhension

Opéra chanté en italien, surtitré en français

Vingt-neuvième opéra italien de Haendel, Ariodante fut la premier ouvrage lyrique expressément conçu par le compositeur pour le tout nouveau théâtre de Covent Garden. Ce fut, avec Alcina, qui date de cette même année 1735, l’un des derniers opus italiens grâce auxquels Haendel connut le succès à Londres. L’art de la composition si inventif chez Haendel s’entend ici à chaque numéro, principalement dans une écriture vocale qui s’épanouit grâce à de nouveaux moyens expressifs mais également dans l’élargissement du vocabulaire musical, qui ne répugne pas d’ailleurs à puiser dans la matière française. Haendel est ici au sommet de son art dans une démonstration parfaite d’écriture lyrique haute en couleurs et déclinées dans toutes les nuances les plus subtiles.

Aucun résultat n'a été trouvé Quitter la recherche