Orchestre de chambre de Paris
Douglas Boyd direction
Cédric Tiberghien piano

Douglas Boyd et Cédric Tiberghien convoquent les esprits de prodiges pour une soirée célébrant l’éclosion du génie

Inimaginable ! Benjamin Britten, peut-être le plus grand compositeur britannique du XXe siècle, achève sa Sinfonietta à l’âge de dix-neuf ans. L’étudiant prometteur veut montrer à son professeur, Frank Bridge, qu’il maîtrise le langage de son temps. À vingt-cinq ans, Brahms n’ose appeler « symphonie » sa Première Sérénade. Il confie sa crainte devant l’ombre gigantesque de Beethoven. Il attendra la maturité avant de se lancer dans l’aventure symphonique… Mozart est plus jeune encore lorsqu’il compose ses Cinquième et Sixième Concertos pour piano. Il se soumet au goût de son temps, celui de la musique dite « galante ». Succombons au charme de ces œuvres tout en découvrant quelque chose d’inexplicable : l’éclosion du génie.

Vous aimerez aussi

Aucun résultat n'a été trouvé Quitter la recherche