Orchestre de chambre de Paris
Douglas Boyd direction
Emmanuel Pahud flûte

L’élégance et le charme de la flûte d’Emmanuel Pahud pour un programme rare à redécouvrir d’urgence

La Gran Partita de Mozart pour treize instruments à vent tient davantage de la petite symphonie que de la musique de chambre. D’une écriture solennelle parfois, savante souvent, l’œuvre se révèle d’une audace et d’une beauté extraordinaires. Comment ne pas succomber, aussi, au charme de la Sonate pour flûte de Poulenc, l’une des pièces les plus célèbres du compositeur et qui fut joliment orchestrée par Lennox Berkeley ? Les mélomanes avides de curiosités seront comblés en écoutant le Concerto pour flûte d’Ignace Pleyel. Ce nom évoque un célèbre facteur de pianos. Pourtant, Pleyel fut aussi un compositeur et un éditeur important. Il fit fortune à Londres au temps de Haydn, connut la Terreur en France et laissa un beau catalogue de partitions.

Vous aimerez aussi

Aucun résultat n'a été trouvé Quitter la recherche