Dominique de Williencourt  violoncelle
Marielle Nordmann  harpe
Jean Ferrandis  flûte
Gérard Poulet  violon
Bruno Pasquier  alto
Emile Naoumoff  piano
Masato Matsuura  Théâtre Nô, art traditionnel japonais

Un hommage à Debussy, de ses sonates à l'adaptation pour le théâtre traditionnel japonais du Prélude à l'après-midi d'un faune

Sur les six « sonates pour divers instruments » que Claude Debussy envisageait d’écrire, seules trois ont pu être créées. C’est autour de ces pièces maîtresses du répertoire de musique de chambre que Dominique de Williencourt, violoncelliste et compositeur inspiré, a réuni des amis-artistes, 100 ans après, quasiment jour pour jour. Le 5 mai 1917, Gaston Poulet au violon et le compositeur au piano présentaient la sonate à la Salle Gaveau. C’est son fils Gérard Poulet, grand représentant de l’école du violon, qui leur rendra hommage avec Emile Naoumoff au piano, élève préféré de Nadia Boulanger. La harpiste Marielle Nordmann, envoûtera auprès de l’alto de velours de Bruno Pasquier et de la flûte du lumineux Jean Ferrandis. Chacun de ces artistes de haut vol invite à une promenade impressionniste au fil du temps debusséen. Ils clôtureront ce concert au rendez-vous de l’histoire sur une chorégraphie originale du « Prélude à l’après midi d’un faune » par le grand maître du théâtre Nô, Masato Matsuura.

Vous aimerez aussi

  • 16/10/2016

    Lars Vogt, Christian Tetzlaff, Tanja Tetzlaff

    Dvořák, Brahms

    Voir le spectacle
  • 31/05/2017

    Wiener Solisten Septett, Yeree Suh, Rainer Honeck

    Mozart, Mahler, Berg, Strauss

    Voir le spectacle

Aucun résultat n'a été trouvé Quitter la recherche