2019
2020
Calendrier
EN
Calendrier

Requiem

Wolfgang Amadeus Mozart

Une œuvre parmi les plus poignantes de Mozart nourrie par trois siècles de légende et précédée de rares pages de ses contemporains.

Emoke Barath
Emoke Barath © Zsofi Raffai
Reserver

Distribution

Emőke Baráth soprano
Anthea Pichanick contralto
Zachary Wilder ténor
István Kovács basse

György Vashegyi direction
Orfeo Orchestra
Purcell Choir

En première partie de programme
Mozart Sancta Maria, Mater Dei K. 273
Albrechtsberger Domine, secundum actum meum
Werner Requiem en ut mineur
Mozart Ave verum corpus K. 618

Concert chanté en latin 

Jamais sans doute œuvre musicale n’a laissé derrière elle un trouble aussi profond, qu’ont encore grandi deux siècles de légendes. Les circonstances de la composition du Requiem ne manquent pas à cet égard de mystères romanesques. On sait aujourd’hui que l’œuvre fut commandée par le comte Walsegg, lequel, grand mélomane, entendait obtenir une messe des morts à la gloire de sa défunte femme. On sait également que la mort du musicien interrompit la composition de l’ouvrage commencé sans doute au début de l’année 1791 et qu’il fut achevé par ses élèves Eybler puis Sussmayer. L’intérêt de ce concert réside par ailleurs dans le choix des pièces de la première partie avec notamment deux pages rares : celles de Johann Georg Albrechtsberger, ami de Mozart et Haydn, maître notamment de Beethoven, et qui a laissé un important catalogue de pièces sacrées puis de Gregor Joseph Werner, le maître de Chapelle de la famille Estherhazy qui succéda à Haydn en 1766. Joli parcours de découvertes en terres sacrées du XVIIIe siècle.

Production Les Grandes Voix