2019
2020
Calendrier
EN
Calendrier

Les Noces de Figaro

Le Nozze di Figaro
Wolfgang Amadeus Mozart

Ces nouvelles Noces de Figaro sont l’occasion pour Jérémie Rhorer de revenir au compositeur et pour le cinéaste américain James Gray de faire ses premiers pas à l’opéra

Maquette Les Noces de Figaro
Maquette de décors - DR
Reserver

Distribution

Jérémie Rhorer direction
James Gray mise en scène
Santo Loquasto scénographie
Christian Lacroix costumes
Bertrand Couderc lumières

Sabine Devieilhe Suzanne
Robert Gleadow Figaro
Stéphane Degout Le Comte Almaviva
Vannina Santoni La Comtesse Almaviva
Eléonore Pancrazi Chérubin
Carlo Lepore Bartolo
Jennifer Larmore Marceline
Florie Valiquette Barberine
Mathias Vidal Basilio
Matthieu Lécroart Antonio
Rodolphe Briand Curzio

Le Cercle de l’Harmonie
Unikanti direction Gaël Darchen

Opéra chanté en italien, surtitré en français et en anglais
Durée de l’ouvrage 2h40 environ

On ne se lasse ni de jouer ni d’entendre Les Noces de Figaro tant l’ouvrage regorge à chaque page du génie de Mozart et Da Ponte. Les Noces ou cinq personnages partagés entre désir et devoir, même si Suzanne semble être la moins affectée par le dilemme qui caractérise Figaro comme le comte, la comtesse comme Chérubin. Tout l’ouvrage est ainsi porté par cette peinture de l’amour et des conventions sociales. Et toujours, et peut être ici encore plus particulièrement, cette virtuosité du chant mozartien, qu’il s’agisse de récitatifs, d’airs ou d’ensembles. Mozart unique autant qu’universel et une magistrale leçon de recitare, terme italien qui désigne « jouer du théâtre ».

Après Idomeneo, La Clémence de Titus et Don Giovanni, voici donc le quatrième opus mozartien que Jérémie Rhorer dirigera avenue Montaigne à la tête de son ensemble Le Cercle de L’Harmonie avec une distribution que l’on savoure à l’avance : le couple Suzanne – Figaro de Sabine Devieilhe et Robert Gleadow, le comte aristocratique de Stéphane Degout et la première comtesse parisienne de Vannina Santoni, sans oublier l’espiègle Chérubin d’Eléonore Pancrazi et la luxueuse Marceline de Jennifer Larmore. Depuis son Lion d’argent à la Mostra de Venise en 1994 pour son premier film, Little Odessa jusqu’à son récent The Lost City of Z, le cinéaste américain James Gray est de ceux qui ont marqué le cinéma américain de ses vingt dernières années par une écriture et une direction d’acteurs ambitieuses et très personnelles. Sa filmographie (The Yard, Two lovers, La nuit nous appartient, The Immigrant…) est marquée par un style romanesque et un goût prononcé pour les fresques et chroniques à dominante sociale et familiale. Grand amateur de littérature lyrique, ces Noces seront ses premiers pas de metteur en scène d’opéra.

  Vendredi 22 novembre 2019 18h30
Rencontre avec l’équipe artistique

NOUVELLE PRODUCTION
Coproduction Théâtre des Champs-Elysées / Los Angeles Opera /
Opéra National de Lorraine / Les Théâtres de la Ville de Luxembourg

Video

Les Noces de Figaro James Gray, Jérémie Rhorer