2018
2019
EN
Calendrier

Rotterdams Philharmonisch Orkest

Yannick Nézet-Séguin  direction
Mikhail Petrenko  basse
Chœur du Bayerischer Rundfunk

Chostakovitch porté à l’incandescence par Yannick Nézet-Séguin, les chœurs du Bayerische et l’Orchestre de Rotterdam.

Yannick Nézet-Séguin © Hans van der Woerd, Mikhail Petrenko - DR
Reserver

Programme

Mahler Totenfeier, poème symphonique
Chostakovitch Symphonie n° 13 « Babi Yar »

Une nouvelle fois, Yannick Nézet-Séguin à la tête de son Orchestre de Rotterdam, offre, avec ce doublé Mahler – Chostakovitch, un programme où l’ambition musicale rivalise avec la cohérence du propos. La soirée devrait en effet être forte en émotions puisque qu’après la Marche funèbre de Mahler (futur premier mouvement de sa Symphonie n° 2), place à la Symphonie n° 13 « Baby Yar » du musicien russe. Dédiée à toutes les victimes de l’antisémitisme, l’on sait qu’elle dut « passer » par les fourches caudines des autorités soviétiques. Le succès retentissant de sa création sera la revanche du compositeur. L’écriture orchestrale, et surtout chorale, sont à la hauteur morale de l’œuvre. La tension dramatique est palpable d’un bout à l’autre de la partition jusqu’à sa conclusion tonitruante à la limite du supportable. Il y a ici certains des plus beaux passages qu’ait jamais écrit Chostakovitch et son « témoignage musical » est depuis entré au panthéon des chefs-d’œuvre.

Production Théâtre des Champs-Elysées

Des cookies et traceurs permettent d’améliorer votre expérience sur le site.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus cliquez ici