Calendrier
EN
Calendrier

Un Bal masqué

Un Ballo in maschera
Giuseppe Verdi

Le temps d’un bal, Verdi fait tomber les masques de la passion et du devoir.

Mirga Gražynitė-Tyla
Mirga Gražynitė-Tyla © Frans Jansens

Distribution

Suite à l’arrêt total de son activité jusqu’à une date inconnue, l’Orchestre symphonique de Birmingham ne sera pas en mesure d’assurer sa tournée qui devait s’arrêter au Théâtre des Champs-Elysées en mars prochain.

Mary Elizabeth Williams | Amelia
Bongiwe Nakani | Ulrica
Harriet Eyley | Oskar
Matteo Lippi | Riccardo
Simone Piazzola | Renato
Distribution à compléter

Mirga Gražynitė-Tyla | direction
City of Birmingham Symphony Orchestra
City of Birmingham Symphony Chorus | direction Simon Halsey

Opéra chanté en italien, surtitré en français et en anglais

A lire

Comme souvent, Verdi lors de ses recherches pour le sujet d’un nouvel opéra s’orientait vers une thématique qui pourrait avoir une résonance politique contemporaine. Il s’enthousiasma alors sur un fait historique, l’assassinat du roi Gustave III de Suède au cours d’un bal masqué. Mais la censure du Royaume des Deux Siciles qui avait son mot à dire pour autoriser tel ou tel nouvel ouvrage… beaucoup moins. Il n’était pas recevable de faire assassiner en scène un personnage royal. D’autant que Verdi, pour encore plus « pimenter » l’histoire avait rajouté une passion entre le Roi et l’épouse de son meurtrier. Au final, s’il conserva bien naturellement l’épisode amoureux, thématique incontournable clé de tous bon livret d’opéra, la figure royale fut rétrogradée au rang de gouverneur et l’action déplacée dans la lointaine Amérique. Le contexte d’un bal maqué festif est l’occasion d’un mélange des genres lui permettant de composer une partition où se conjuguent brillants accords tragiques et comiques avec un panache quasi shakespearien. Et où l’on constate une nouvelle fois que politique et passion font décidemment bon ménage à l’opéra.

PRODUCTION Théâtre des Champs-Elysées

Vous aimerez aussi

Mozart, Rossini, Boieldieu...

Deux immenses ténors Michael Spyres et Lawrence Brownlee pour un festival Rossini.

Donizetti, Verdi, Massenet

Après leurs duos dans La Traviata et Manon, Pretty Yende et Benjamin Bernheim se retrouvent pour l’exercice du récital.

Les plus beaux airs d’opéra par les plus belles voix

Une nouvelle Folle Soirée consacrée à l’opéra à l’initiative de Radio Classique.

Continuer sans accepter

Nous respectons votre vie privée

Avec votre accord, nous utilisons des cookies ou technologies similaires pour stocker et accéder à des informations personnelles comme votre visite sur ce site. Vous pouvez retirer votre consentement ou vous opposer aux traitements basés sur l'intérêt légitime à tout moment en cliquant sur "En savoir plus" ou dans notre page dédiée aux cookies sur ce site.

Bienvenue sur le site du Théâtre des Champs-Elysées

Le Théâtre des Champs-Elysées et ses partenaires déposent des cookies et utilisent des informations non sensibles de votre appareil pour améliorer leurs produits et afficher des publicités et contenus personnalisés. Vous pouvez accepter ou refuser ces différentes opérations. Pour en savoir plus sur les cookies, les données que nous utilisons, les traitements que nous réalisons et les partenaires avec qui nous travaillons, vous pouvez consulter notre page dédiée à la gestion des cookies.