Calendrier
EN
Calendrier

Orchestre National de France

Manfred Honeck | direction
Anna Lucia Richter | mezzo-soprano
Steve Davislim | ténor
Matthias Goerne | baryton

Fidelio, Matthias Goerne, la Cinquième : tout Beethoven ou presque en un concert.

Matthias Goerne
Matthias Goerne © DR

Programme

Le concert public est annulé mais l'orchestre enregistrera ce programme au Théâtre le 18 décembre qui sera diffusé sur France Musique samedi 19 décembre à partir de 20h.

Beethoven
Coriolan, ouverture opus 62
«Gott, welch Dunkel hier », air de Florestan extrait de Leonore
Zärtliche Liebe WoO 123 (orch. Tomáš Ille)
Adelaide op. 46 (orch. Tomáš Ille)
Das Liedchen von der Ruhe op. 52 no. 3 (orch. Alexander Schmalcz)
Der Liebende WoO 139 (orch. Alexander Schmalcz)
Symphonie n°5 en ut mineur

A lire

Beethoven n'a écrit qu'un opéra, certes. Oui, mais quel opéra ! Fidelio, que Beethoven a un temps intitulé Leonore (car l'ouvrage a connu plusieurs versions successives), est en effet le rêve de toute une vie, et le musicien y a mis toute sa foi en l'amour conjugal et toute son espérance dans les idées de justice et de liberté. Outre des extraits de cet opéra, ce concert permettra également d'entendre d'autres pages vocales de Beethoven à découvrir, dont la cantate Adelaide et un étonnant trio vocal intitulé Tremate, empi, tremate. Trois chanteurs sont à l'affiche de ce concert, dont Matthias Goerne dont la voix convient idéalement à ce répertoire à la fois tendre et passionné. L'infatigable Cinquième Symphonie terminera cette soirée en beauté.

COPRODUCTION Théâtre des Champs-Elysées / Radio France
France Musique diffuse ce concert le 19 décembre à 20h

Vous aimerez aussi

G. F. Haendel, W. A. Mozart

Le célèbre oratorio de Haendel revisité par Mozart et l’icône du théâtre expérimental, Robert Wilson. Une version rare à (re)découvrir sous la baguette de Marc Minkowski.

Franz Schreker, Johannes Brahms

Une partition magistrale autant par sa dimension sacrée que par sa puissance orchestrale et chorale.

Wolfgang Amadeus Mozart

La plus populaire des pages sacrées de Mozart et son célébrissime aria de l’Agnus Dei. Quand le spirituel se pare de sensualité.

Continuer sans accepter

Nous respectons votre vie privée

Avec votre accord, nous utilisons des cookies ou technologies similaires pour stocker et accéder à des informations personnelles comme votre visite sur ce site. Vous pouvez retirer votre consentement ou vous opposer aux traitements basés sur l'intérêt légitime à tout moment en cliquant sur "En savoir plus" ou dans notre page dédiée aux cookies sur ce site.

Bienvenue sur le site du Théâtre des Champs-Elysées

Le Théâtre des Champs-Elysées et ses partenaires déposent des cookies et utilisent des informations non sensibles de votre appareil pour améliorer leurs produits et afficher des publicités et contenus personnalisés. Vous pouvez accepter ou refuser ces différentes opérations. Pour en savoir plus sur les cookies, les données que nous utilisons, les traitements que nous réalisons et les partenaires avec qui nous travaillons, vous pouvez consulter notre page dédiée à la gestion des cookies.