Calendrier
EN
Calendrier

Philippe Jaroussky | contre-ténor
Emőke Baráth | soprano

Ensemble Artaserse 

La Storia di Orfeo racontée avec grâce par Philippe Jaroussky et Emőke Baráth.

Philippe Jaroussky, Emőke Baráth
Philippe Jaroussky © Simon Fowler, Emőke Baráth © Zsoffi Raffai

Programme

LA STORIA DI ORFEO
Monteverdi Toccata
Sartorio
Sinfonia, « Cara e amabile catena », duo extrait de L’Orfeo
Monteverdi « Rosa del Ciel... Io non diro » air extrait de L’Orfeo
Rossi « Mio ben, teco il tormento », « Che dolcezza », airs extraits de L’Orfeo, Sinfonia
Cavalli Sinfonia Orione
Monteverdi « Vi ricorda o boschi ombrose », air extrait de L’Orfeo
Rossi « M’ami tu? », « Al imperio d’amore », airs extraits de L’Orfeo
Sartorio « Ahimè, Numi, son morta », air extrait de L’Orfeo
Rossi « Lagrime, dove sete? », air extrait de L’Orfeo
Marini Passacaille à quatre
Sartorio « È morta Euridice », air extrait de L’Orfeo, Sinfonia, « Orfeo tu dormi? », air extrait de L’Orfeo
Monteverdi Sinfonia inferno, « Possente spirto », air extrait de L’Orfeo
Castello Sonate à quatre
Sartorio « Numi, che veggio», « Chiuso, ahimè, di Cocito… Rendetemi Euridice » duo et air extraits de L’Orfeo
Rossi « Lasciate Averno », air extrait de L’Orfeo 

A lire

Avec la publication il y a trois ans de l’album La storia di Orfeo, Philippe Jaroussky réalisait un rêve de longue date, celui de raconter le mythe d’Orphée à travers la musique de trois versions de musiciens baroques ayant composé sur ce thème : Claudio Monteverdi en 1607, Luigi Rossi en 1647 et Antonio Sartorio en 1672. Ce parcours inédit en terres orphiques, dans lequel Philippe Jaroussky incarne Orfeo, face à Emőke Baráth en Eurydice, et la complicité des musiciens de l’Ensemble Artaserse, prend la forme à la fois d’une cantate à deux voix et d’un opéra miniature. « Chaque opéra développe une partie de l'histoire : Sartorio et Rossi évoquent le bonheur des jeunes amoureux et la scène de la morsure du serpent ; Monteverdi se concentre sur la quête d'Eurydice aux enfers, avec pour point culminant un air unique dans l'histoire de l'opéra, le magique « Possente spirto » précise le contre-ténor. Après l’album chez Erato salué unanimement par la presse, les voici réunis sur scène pour donner chair et souffle au mythe.

PRODUCTION Théâtre des Champs-Elysées

Vous aimerez aussi

Georg Friedrich Haendel

Un brillant et rare pasticcio constitué d’airs et de cantates de Haendel et une équipe rompue à ce répertoire menée par Franco Fagioli.

Cavalli, Haendel, Orlandini

Jakub Józef Orliński, ou le moderne et digne successeur des castrats du XVIIIe siècle

Continuer sans accepter

Nous respectons votre vie privée

Avec votre accord, nous utilisons des cookies ou technologies similaires pour stocker et accéder à des informations personnelles comme votre visite sur ce site. Vous pouvez retirer votre consentement ou vous opposer aux traitements basés sur l'intérêt légitime à tout moment en cliquant sur "En savoir plus" ou dans notre page dédiée aux cookies sur ce site.

Bienvenue sur le site du Théâtre des Champs-Elysées

Le Théâtre des Champs-Elysées et ses partenaires déposent des cookies et utilisent des informations non sensibles de votre appareil pour améliorer leurs produits et afficher des publicités et contenus personnalisés. Vous pouvez accepter ou refuser ces différentes opérations. Pour en savoir plus sur les cookies, les données que nous utilisons, les traitements que nous réalisons et les partenaires avec qui nous travaillons, vous pouvez consulter notre page dédiée à la gestion des cookies.