Calendrier
EN
Calendrier

Anna Bolena

Gaetano Donizetti

Anna Bolena, troisième opus consacré par Donizetti aux reines Tudor, est un défi vocal que le trio de ce soir saura relever avec talent.

Marina Rebeka
Marina Rebeka © Jänis Deinats
Karine Deshayes
Karine Deshayes © Aymeric Giraudel
Erwin Schrott
Erwin Schrott - DR

Distribution

Marianne Crebassa doit renoncer à sa participation à Anna Bolena de Donizetti et nous remercions chaleureusement Karine Deshayes d'avoir accepté de la remplacer pour le rôle de Jane Seymour, rôle dans lequel elle a récemment fait ses débuts à l’Opéra de Zurich.
Sonya Yoncheva, souffrante, doit renoncer à sa participation à la version de concert d'Anna Bolena. Nous remercions chaleureusement Marina Rebeka qui a accepté de chanter le rôle-titre, qu’elle chantera le mois prochain au Dutch National Opera d'Amsterdam.

Marina Rebeka | Anne Boleyn
Karine Deshayes | Jane Seymour
Erwin Schrott | Henri VIII
Enea Scala | Lord Richard Percy
Matthieu Lécroart | Lord Rochefort
Raphaël Brémard | Sir Hervey
Héloïse Mas | Smeaton

Maurizio Benini | direction
Orchestre de chambre de Paris
Ensemble Lyrique Champagne-Ardenne 

Opéra chanté en italien, surtitré en français

A lire

L’histoire n’aime pas les rois sans histoires. La postérité ne retient guère les règnes heureux : la félicité, rarement romanesque, ennuie. Mais du sang, du sexe et des larmes avec des décors gothiques et des costumes regorgeant de perles et de fraises opulentes, voilà qui a du chien. C’est l’une des raisons du succès, jamais démenti depuis Donizetti et Rossini, rencontré par la Renaissance anglaise. La fascination qu’inspire la cour des Tudor n’a d’équivalent que celle éprouvée pour les décadences de l’empire romain. Les romans de Walter Scott fascinent les romantiques. Les librettistes du temps privilégient deux types de personnages : les souverains sanglants, homme ou femme, ou les princes victimes de l’ire royale. Le piment de l’amour contrarié convient particulièrement en effet à la politique. Chez Donizetti, les Tudor auront leur trilogie avec Anna Bolena en 1830, Maria Stuarda cinq ans plus tard et Roberto Devereux en 1837. (Vincent Borel)

COPRODUCTION Les Grandes Voix / Théâtre des Champs-Elysées

Vous aimerez aussi

Gaetano Donizetti

Par les arias languissants de Nemorino et ceux espiègles d’Adina, L’Elixir fait partie des petits bijoux composés par Donizetti.

Giacomo Puccini

Une œuvre brillante écrite avec fougue et qui nous fait «pénétrer» la face la plus intime et spirituelle de Puccini.

Gaspare Spontini

La Vestale de Spontini, une oeuvre à la croisée des styles est d’une flamboyance impériale.

Continuer sans accepter

Nous respectons votre vie privée

Avec votre accord, nous utilisons des cookies ou technologies similaires pour stocker et accéder à des informations personnelles comme votre visite sur ce site. Vous pouvez retirer votre consentement ou vous opposer aux traitements basés sur l'intérêt légitime à tout moment en cliquant sur "En savoir plus" ou dans notre page dédiée aux cookies sur ce site.

Bienvenue sur le site du Théâtre des Champs-Elysées

Le Théâtre des Champs-Elysées et ses partenaires déposent des cookies et utilisent des informations non sensibles de votre appareil pour améliorer leurs produits et afficher des publicités et contenus personnalisés. Vous pouvez accepter ou refuser ces différentes opérations. Pour en savoir plus sur les cookies, les données que nous utilisons, les traitements que nous réalisons et les partenaires avec qui nous travaillons, vous pouvez consulter notre page dédiée à la gestion des cookies.