Calendrier
EN
Calendrier

Orchestre National de France

Cristian Măcelaru | direction
Rachel Willis-Sørensen | soprano 

Programme miroir Beethoven-Strauss pour l’Orchestre National de France et son directeur musical Cristian Măcelaru

Rachel Willis-Sørensen
Rachel Willis-Sørensen © Simon Pauly
Cristian Măcelaru
Cristian Măcelaru © Christophe Abramowitz

Programme

Le directeur musical du National Cristian Măcelaru remplace James Gaffigan, souffrant. Le programme de ce concert reste inchangé.

Beethoven Leonore II, ouverture
Strauss Quatre derniers Lieder op. 150
Capriccio, scène finale
Beethoven Egmont, ouverture 

A lire

Durant toute sa longue carrière de compositeur, des premières pages pour piano et voix aux Quatre derniers lieder avec orchestre, de Salomé à l’ultime Capriccio, Richard Strauss fut le chantre gourmand et inspiré de la voix féminine. Mari de la cantatrice Pauline de Ahna, il s’est également toujours interrogé sur les liens qui unissent la musique et la poésie, comme le montre l’intrigue de Capriccio dont l’enjeu est la question célèbre : « Prima la musica ? e poi le parole ? » Outre les deux pages de Strauss, ce concert permettra d’entendre l’une des ouvertures composées par Beethoven pour son opéra Leonore, devenu plus tard Fidelio, et cette autre ouverture célèbre inspirée du drame de Goethe à propos duquel Beethoven écrivit : « J’ai pris feu aussitôt que je l’ai lu. »

COPRODUCTION Théâtre des Champs-Elysées / Radio France France Musique diffuse ce concert le 6 janvier 2022 à 20h.

En coulisses

Rachel Willis-Sørensen

Strauss en majesté

Cette œuvre testamentaire est comme une consécration pour les grandes sopranos, tel un rite de passage auquel on ne se confronte pas avant d’être fin prêt.

Vous aimerez aussi

Jérémie Rhorer, Diana Damrau

Somptueuse ouverture symphonique straussienne avec la Kammerphilharmonie de Brême et la soprano Diana Damrau.

Giuseppe Verdi

Daniele Gatti retrouve le « National » pour le Requiem de Verdi où le compositeur a convoqué toutes les formes expressives de l’art lyrique.

Cristian Măcelaru, Matthias Goerne

Strauss, Wagner et Matthias Goerne, une alchimie au sommet.

Continuer sans accepter

Nous respectons votre vie privée

Avec votre accord, nous utilisons des cookies ou technologies similaires pour stocker et accéder à des informations personnelles comme votre visite sur ce site. Vous pouvez retirer votre consentement ou vous opposer aux traitements basés sur l'intérêt légitime à tout moment en cliquant sur "En savoir plus" ou dans notre page dédiée aux cookies sur ce site.

Bienvenue sur le site du Théâtre des Champs-Elysées

Le Théâtre des Champs-Elysées et ses partenaires déposent des cookies et utilisent des informations non sensibles de votre appareil pour améliorer leurs produits et afficher des publicités et contenus personnalisés. Vous pouvez accepter ou refuser ces différentes opérations. Pour en savoir plus sur les cookies, les données que nous utilisons, les traitements que nous réalisons et les partenaires avec qui nous travaillons, vous pouvez consulter notre page dédiée à la gestion des cookies.