2021
2022
Calendrier
EN
Calendrier

Tanguy de Williencourt | piano 

Le Chant du cygne dans la version Schubert / Liszt par le jeune pianiste Tanguy de Williencourt.

Tanguy de Williencourt
Tanguy de Williencourt © Jean-Baptiste Millot
Reserver

Programme

LE DERNIER VOYAGE DE SCHUBERT II
Schubert-Liszt Le Chant du Cygne D. 957 (transcription pour piano des 14 Lieder du cycle Schwanengesang

A lire

Vienne, 1829. Mort et enterré depuis plusieurs mois, Schubert laisse quelques Lieder inédits.Tobias Haslinger les réunit dans un recueil au titre sans équivoque : Le Chant du cygne. Soit sept mélodies sur des rimes du jeune Ludwig Rellstab qui, dit-on, passèrent entre les mains de Beethoven avant d’atterrir sur le bureau du cher Franz, et six pièces d’après Heine, qui font treize. Pour repousser le mauvais œil, on leur adjoint un Pigeon voyageur nommé « Sehnsucht » – comprenez :  cette langueur nostalgique qui emplit le cœur et l’œuvre du compositeur.  Dix ans plus tard, Liszt s’empare du cahier pour le compte du même éditeur. Du pain bénit pour Tanguy de Williencourt, dont le sens de la narration interrogera cette réinterprétation sans paroles.

COREALISATION Jeanine Roze Production / Théâtre des Champs-Elysées
France Musique enregistre ce concert