2020
2021
Calendrier
EN
Calendrier

Akram Khan Company

Le dernier solo d’Akram Khan à la fois saisissant d’humanité, tragique et poétique, à l’image de cet immense interprète.

Xenos
Xenos © Jean-Louis Fernandez
Xenos
Xenos © Jean-Louis Fernandez
Xenos
Xenos © Jean-Louis Fernandez
Reserver

Distribution

Frame by Frame de Robert Lepage et Guillaume Côté ne pourra pas être présenté à Paris, le Ballet ayant été dans l'obligation de renoncer à sa venue en France. Il est remplacé aux mêmes dates et tarifs par Akram Khan Company avec Xenos.
Merci de votre compréhension.

Xenos (solo, 2018)

Akram Khan | direction artistique, chorégraphie et interprète
Ruth Little | dramaturgie
Michael Hulls | lumières
Vincenzo Lamagna | partition musicale originale & son
Mirella Weingarten | décors
Kimie Nakano | costumes
Jordan Tannahill | texte

Nina Harries | contrebasse & voix
B C Manjunath | percussions & Konnakol
Tamar Osborn |saxophone baryton
Aditya Prakash | voix
Clarice Rarity | violon

A lire

Akram Khan fait son retour au Théâtre des Champs-Elysées, pour clôturer la saison de TranscenDanses, avec son ultime solo Xenos,  symbolisant sa dernière interprétation en tant que danseur dans une œuvre intégrale. Qui a vu Akram Khan sur scène sait à quel point il y est à sa juste place. Fort d’une double culture de classique indien Kathak et de danse contemporaine, l’artiste est prodigieux de virtuosité.
Dans cette œuvre commandée pour le centenaire de la Première Guerre mondiale, Akram Khan puise dans les archives du XXe siècle et évoque le rêve bouleversant d'un soldat indien, engagé aux côtés des troupes britanniques durant la Première Guerre mondiale. Xenos, qui signifie « étranger » en grec, révèle la beauté et l'horreur de la condition humaine à travers le portrait d'un danseur indien dont le corps habile devient un instrument de guerre. Le langage du corps d'Akram Khan oscille entre le Kathak classique et la danse contemporaine. Xenos se déroule à la frontière entre l'Orient et l'Occident, le passé et le présent, la mythologie et la technologie, là où l'humanité est encore émerveillée et désemparée.
Accompagné sur scène par 5 musiciens au talent envoûtant, ce tout dernier solo d’Akram Khan est à la fois saisissant d’humanité, tragique et si poétique, à l’image de son immense interprète. Au sommet de son art, le danseur et chorégraphe flamboyant embrase la scène avec cette œuvre monumentale, pour le plus grand bonheur des spectateurs.

De toutes les créations auxquelles j'ai eu la chance de contribuer, Xenos est celle qui me semble la plus proche de mon parcours personnel d'artiste Les thèmes de la réflexion, de la mort, de la renaissance, du temps, de l'aliénation, de l'identité, de la mémoire, constituent les éléments principaux de ce processus créatif et grâce à des collaborations incroyables, je me suis lancé dans ce voyage stimulant, pour donner naissance à Xenos.

Ce travail reflète essentiellement ma perception du monde actuel. Il traite de la perte de l'humanité et de la façon dont les guerres passées et présentes nous confrontent à la question brûlante de ce que signifie être humain. Comment pouvons-nous, en tant qu'êtres humains, avoir une telle faculté de créer des choses extraordinaires et magnifiques issues de notre imagination, et parallèlement, comment notre immense capacité à créer peut servir à commettre des violences et des horreurs au-delà de notre imagination ?

Prométhée a vu cela dans l'humanité avant que nous, en tant qu'espèce, ne le reconnaissions jamais.   Akram Khan