2021
2022
Calendrier
EN
Calendrier

Stabat Mater

Antonin Dvořák  

Dvořák rejoint ici l'esprit de Pergolèse, Fauré et Poulenc, et toute l’intimité du musicien se déploie avec intensité et émotion.

Christoph Eschenbach
Christoph Eschenbach © Luca Piva
Reserver

Distribution

Chen Reiss | soprano
Gerhild Romberger
| mezzo-soprano
Steve Davislim | ténor
Hanno Müller-Brachmann | baryton-basse

Christoph Eschenbach | direction
Orchestre National de France
Chœur de Radio France 

A lire

Première page sacrée du compositeur (il composera par la suite Requiem, Te Deum, Oratorio), ce Stabat est le poignant portrait de la douleur d’un père qui vient en tout juste deux ans de voir disparaître trois de ses enfants. Dvořák façonne sa partition comme un hymne personnel à la Vierge réconfortante et où il fait alterner ferveur de l’exercice et intimité. Les parties vocales occupent une place de choix et sont accompagnées par un orchestre à l’expression tout en nuances dans ce poignant chemin de supplice.

COPRODUCTION Théâtre des Champs-Elysées / Radio France France Musique enregistre ce concert.

Vous aimerez aussi

François Boulanger, Adam Laloum

Adam Laloum en terres brahmsiennes et le Nouveau Monde de Dvořák.

Giovanni Battista Pergolesi

Une partition magistrale et qui donna lieu à une légende comparable à celle du Requiem de Mozart.

Andris Nelsons

Andris Nelsons à la croisée de la tradition viennoise et de la modernité russe.