2020
2021
Calendrier
EN
Calendrier

La Voix humaine - Point d’orgue

Francis Poulenc / Jean Cocteau - Thierry Escaich / Olivier Py (création mondiale)

Cette production offre une résonance contemporaine à une œuvre phare du XXe siècle. Poulenc «dialogue» ici avec le compositeur Thierry Escaich.

La voix Humaine
La Voix Humaine, Point d'Orgue © Vincent Pontet
J. S. Bou et C. Dubois
La Voix Humaine, Point d'Orgue © Vincent Pontet
La Voix Humaine, Point d'Orgue
La Voix Humaine, Point d'Orgue © Vincent Pontet

Distribution

Jérémie Rhorer | direction
Olivier Py | mise en scène
Pierre-André Weitz | décors, costumes
Bertrand Killy | lumières

Patricia Petibon | Elle
Jean-Sébastien Bou | Lui
Cyrille Dubois | L’Autre

Orchestre National Bordeaux Aquitaine

Opéras chantés en français, surtitrés en français

A lire

En 1958, deux ans après les Dialogues des Carmélites, Poulenc compose La Voix humaine, une œuvre en un acte et pour un seul personnage féminin, seule et face au désarroi de la rupture amoureuse. Compositeur aux multiples facettes et talents, à l’écriture orchestrale riche et nourrie de résonances au sacré, Thierry Escaich s’est ici imposé pour composer une pièce miroir à celle de Poulenc. L’enjeu est d’imaginer la suite du monologue de Poulenc en un dialogue renoué entre Elle et Lui. Après les mots de Cocteau, ceux d’Olivier Py, homme de théâtre au verbe moderne, offriront une vision autant humaine qu’humaniste au dialogue du couple.

Le trio Patricia Petibon, Olivier Py et Jérémie Rhorer furent les premiers artisans du succès de la production des Dialogues des Carmélites de Francis Poulenc, créé au Théâtre des Champs-Elysées en 2013. Cette même année, Jérémie Rhorer, formé par Thierry Escaich dans ses années d’apprentissage, dirigea la création de son opéra Claude Gueux à l’Opéra de Lyon, une production mise en scène par Olivier Py et où Jean-Sébastien Bou interprétait le rôle-titre. L’envie de les réunir tous sur un nouveau projet devient dès lors une évidence tant ils partagent un engagement fort en matière de création contemporaine. C’est bien de dialogue dont il est ici question, celui de deux êtres au bord de la rupture, celui des mots et celui de deux musiciens sensibles et profondément modernes.

La Voix humaine (Jean Cocteau, Francis Poulenc © Ed. Ricordi S.A.)
Point d'orgue © 2020 by Gérard Billaudot Éditeur

NOUVELLE PRODUCTION
Point d'Orgue est une commande du Théâtre des Champs-Elysées, de l'Opéra de Dijon, de l'Opéra National de Bordeaux, de l'Opéra de Saint-Etienne et de l'Opéra de Tours

Coproduction Théâtre des Champs-Elysées | Opéra de Dijon | Opéra National de Bordeaux | Opéra de Saint-Etienne | Opéra de Tours
Avec le soutien de la SACD – Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques
Avec le soutien de Covéa Finance
En partenariat avec france.tv

France Musique enregistre cet opéra

Ce spectacle fait l’objet d’une captation audiovisuelle
Avec le soutien de Madame Aline Foriel-Destezet

 

En coulisses

Denise Duval

Dialogue avec Denise Duval

La soprano Denise Duval fut la voix de Poulenc, d’ailleurs le compositeur reconnaissait avec tendresse qu’il composait « pour Duval et orchestre ».

Thierry Escaich

Thierry Escaich artiste multiple

Il est difficile de restreindre à un seul qualificatif l’œuvre de Thierry Escaich tant le créateur est multiple. Alors, optons pour l’exercice biographique…

Ecole Boulle

La Voix Humaine des étudiants de l’école Boulle s’inspirent de Cocteau

Autour du spectacle Voix humaine / Point d’orgue, le Théâtre des Champs-Elysées a noué un partenariat avec l’école Boulle, où des étudiants de diverses disciplines se sont inspirés de l’oeuvre de Cocteau et de Poulenc pour créer chacun une œuvre originale.

Vous aimerez aussi

Richard Strauss

Sublime «poème symphonique scénique», Salomé illustre la luxuriance de son sujet, enrichie ici par la vision de Krzysztof Warlikowski et une distribution de haut vol.

L'amour, la mort, la mer

Le nouveau « voyage » de Patricia Petibon tout à son image : alchimie et délicatesse.