2021
2022
Calendrier
EN
Calendrier

City of Birmingham Symphony Orchestra

Mirga Gražinytė-Tyla | direction
Patricia Kopatchinskaja | violon

L’unique concerto pour violon de Stravinsky et deux pages emblématiques de Tchaïkovski.

Mirga Gražinytė-Tyla
Mirga Gražinytė-Tyla © Frans Jansen
Patricia Kopatchinskaja
Patricia Kopatchinskaja © Marco Borggreve
Reserver

Programme

Tchaïkovski Roméo et Juliette
Stravinsky Concerto pour violon
Tchaïkovski Symphonie n° 4 op. 36 

A lire

Après leur escapade à l’automne en terres tchèques avec La Petite Renarde (24 novembre 2021), les forces musicales de Birmingham et leur directrice musicale Mirga Grazinyté-Tyla poussent un peu plus vers l’est pour une soirée symphonique cette fois-ci consacrée à la Russie. L’unique concerto pour violon de Stravinsky date de 1931 et donc de sa période dite néo-classique. Pourtant il ne faudrait pas le résumer à un simple pastiche tant il requiert mordant et éclat, ce dont ne manque pas la jeune violoniste moldave Patricia Kopatchinskaja. Elle sait d’emblée trouver ce mélange d’ironie acide et de virtuosité pure comme on peut l’entendre dans son très bel enregistrement de cette pièce avec Jurowski et le London Philharmonic. Encadrant cette pièce majeure du répertoire concertant du XXe siècle, Tchaïkovski, avec la suite de ballet Roméo et Juliette et la première de ses trois dernières symphonies, une trilogie tout entière versée sur l’exploration de l’homme face à son destin et que le musicien poussera à son paroxysme avec l’ultime « Pathétique ».

PRODUCTION Théâtre des Champs-Elysées

Vous aimerez aussi

Jérémie Rhorer, Diana Damrau

Somptueuse ouverture symphonique straussienne avec la Kammerphilharmonie de Brême et la soprano Diana Damrau.

Vladimir Jurowski, Julia Fischer

L’âme du violon d’Elgar par Julia Fischer et les forces du London Philharmonic Orchestra.

Yuri Temirkanov, Boris Berezovsky

La traditionnelle venue parisienne de Yuri Temirkanov et de son Orchestre de Saint-Pétersbourg avec Boris Berezovsky en soliste.