2021
2022
Calendrier
EN
Calendrier

Die Deutsche Kammerphilharmonie Bremen

Jérémie Rhorer | direction
Diana Damrau | soprano 

Somptueuse ouverture symphonique straussienne avec la Kammerphilharmonie de Brême et la soprano Diana Damrau.

Diana Damrau
Diana Damrau © Jiyang Chen
Jérémie Rhorer
Jérémie Rhorer © Jérôme Jouve
Reserver

Programme

Strauss Métamorphoses
Lieder (Das Rosenband, Ständchen, Freundliche Vision, Wiegenlied, Allerseelen, Zueignung)
Tchaïkovski Symphonie n° 3 op. 29 

A lire

Parmi les deux cents lieder composés par Richard Strauss, une trentaine ont été conçus avec un accompagnement d'orchestre. Les six opus présentés ici par la soprano Diana Damrau font partie des plus beaux, si tant est que l’on puisse établir une hiérarchie parmi cette production unique. Diana Damrau, qui a fait sien depuis quelques années à la scène comme au disque le corpus vocal du compositeur, connaît ce répertoire comme personne actuellement et avec sa voix habituée à l'opéra, elle transforme ces six pages en autant de miniatures sublimes, hors du temps. Elles explorent toutes les possibilités expressives, l’infinie variété d'humeurs, de couleurs, qui en font le prolongement naturel du lied schubertien et les prémisses des déploiements du grand opéra post-romantique allemand. En complément de ces petits bijoux pour la voix, la Kammerphilharmonie de Brême sous la direction de Jérémie Rhorer, fera résonner en miroir les Métamorphoses, toujours de Strauss, au mystère insondable mais si envoûtant et la Symphonie n°3 de Tchaïkovski.

PRODUCTION Théâtre des Champs-Elysées

En coulisses

Strauss

Strauss en miniature

Strauss est pratiquement né dans une maison d’opéra, et réserve à l’opéra ses productions vocales les plus spectaculaires, exaltant jusqu’au bout de leurs possibilités des voix stars...

Vous aimerez aussi

James Gaffigan, Rachel Willis-Sørensen

Programme miroir Beethoven-Strauss pour l’Orchestre National de France et le chef américain James Gaffigan.

Yuri Temirkanov, Boris Berezovsky

La traditionnelle venue parisienne de Yuri Temirkanov et de son Orchestre de Saint-Pétersbourg avec Boris Berezovsky en soliste.

Cristian Măcelaru, Matthias Goerne

Strauss, Wagner et Matthias Goerne, une alchimie au sommet.