2020
2021
Calendrier
EN
Calendrier

Patricia Petibon | soprano

Susan Manoff | piano 
David Venitucci | violon 

Le nouveau « voyage » de Patricia Petibon tout à son image : alchimie et délicatesse.

Patricia Petibon
Patricia Petibon © Bernard Martinez

Programme

L'amour, la mort, la mer
Bach “ Ich ruf’ zu Dir Herr Jesu Christ ”(transcription pour piano solo de Ferruccio Busoni
Barber  Crucifixion
Bacri All through Eternity, A la mar op. 119/1 (Melodías de la Melancoliía)
Satie Idylle (piano solo)
Fauré Au bord de l’eau
Lennon Oh my love (arrangement Laurent Levesque)
Rodrigo Adela
Tiersen Lok Gweltaz, Yuzin
Fauré Les Berceaux (extrait de «Trois mélodies », op. 23, n°. 1)
Cras La Rencontre
A. Ramirez y F. Luna Alfonsina y el mar
Poulenc Sanglots (extrait de « Banalités », n°. 5)
Tiersen Porz Goret (piano solo)
Granados Ay ! Majo de mi vida (extrait de La maja dolorosa n° 2), El mirar de la maja (extrait de Tondillas), De aquel majo amante (extrait de La maja dolorosa n° 3)       
Copland Piano Blues n° 3 (piano solo)
Baska Heart, we will forget him
Escaich Le chant des lendemains (texte d’Olivier Py)
Satie Méditation, à Albert Roussel  (piano solo)
Mignone Dona Janaína
Weatherly Danny Boy (arrangement Laurent Levesque)

A lire

"L'amour, la mort, la mer" est un voyage féérique conçu et imaginé par Patricia Petibon, une des sopranos les plus flamboyantes, surprenantes et éclectiques de sa génération. Transgressant les styles et les catégories, "L'amour, la mort, la mer" donne vie à un répertoire alliant la précision du chef-d’œuvre français et horizons lointains.

PRODUCTION Les Grandes Voix

Vous aimerez aussi

French Bœuf de rentrée !

Les femmes à l’honneur du concert d’ouverture de saison de l’Orchestre de chambre de Paris riche en joies musicales classiques et swing

Richard Strauss

Sublime «poème symphonique scénique», Salomé illustre la luxuriance de son sujet, enrichie ici par la vision de Krzysztof Warlikowski et une distribution de haut vol.

Francis Poulenc / Jean Cocteau, Thierry Escaich / Olivier Py

Cette production offre une résonance contemporaine à une œuvre phare du XXe siècle. Poulenc «dialogue» ici avec le compositeur Thierry Escaich.