Continuer sans accepter

Nous respectons votre vie privée

Avec votre accord, nous utilisons des cookies ou technologies similaires pour stocker et accéder à des informations personnelles comme votre visite sur ce site. Vous pouvez retirer votre consentement ou vous opposer aux traitements basés sur l'intérêt légitime à tout moment en cliquant sur "En savoir plus" ou dans notre page dédiée aux cookies sur ce site.

Bienvenue sur le site du Théâtre des Champs-Elysées

Le Théâtre des Champs-Elysées et ses partenaires déposent des cookies et utilisent des informations non sensibles de votre appareil pour améliorer leurs produits et afficher des publicités et contenus personnalisés. Vous pouvez accepter ou refuser ces différentes opérations. Pour en savoir plus sur les cookies, les données que nous utilisons, les traitements que nous réalisons et les partenaires avec qui nous travaillons, vous pouvez consulter notre page dédiée à la gestion des cookies.

    Calendrier

    Jephté

    Giacomo Carissimi

    Didon et Enée  

    Dido and Æneas
    Henry Purcell

    Un pur bijou du baroque anglais et une rareté, voici ce à quoi nous convient Joyce DiDonato, Andrew Staples et Maxim Emelyanychev.

    Joyce DiDonato
    Joyce DiDonato © Simon Pauly
    Andrew Staples
    Andrew Staples - DR
    Maxim Emelyanychev
    Maxim Emelyanychev © Andrej Grilc

    Joyce DiDonato | Didon
    Andrew Staples | Enée / Jephté
    Fatma Saïd | Belinda
    Beth Taylor | La Magicienne
    Carlotta Colombo | Seconde femme / Filia
    Alena Dantcheva | Première sorcière
    Anna Piroli | Seconde sorcière
    Massimo Altieri | Un marin
    Hugh Cutting | Un esprit

    Maxim Emelyanychev | clavecin et direction 
    Il Pomo d’Oro

    Le programme de cette soirée s’organise autour de deux chefs-d’œuvre de l’art baroque. Le premier est un pur bijou du répertoire anglais, le second une rareté italienne. Didon est un opéra de chambre où se mêlent tragédie et comédie, l’ensemble porté par un récit d’une infinie délicatesse. Sa concision d’une heure n’enlève rien à la tension dramatique, tension culminant dans la lamentation finale de Didon. Avec Jepthté,  nous quittons l’Enéide de Virgile et de Purcell pour le récit d’un épisode biblique qui inspira bon nombre de compositeurs dont notamment Haendel. Carissimi convoque à la manière italienne intense expressivité et efficacité dramatique. Carrismi, dont on sait peu de choses, fut protégé par plusieurs grands de l’Eglise et surtout Christine de Suède pour laquelle il écrira plusieurs pages profanes. L’on sait que son œuvre était considérable mais elle fut en grande partie détruite. Il reste néanmoins une douzaine de messes, plus de deux cents motets et quelque cent trente cantates. Joyce DiDonato et Andrew Staples devraient insuffler toute la dimension émotionnelle à ces deux courtes mais sublimes pages.

    Production Théâtre des Champs-Elysées

    Vous aimerez aussi

    Philippe Jaroussky

    Hasse, Leo, Valentini, Traëtta, Haendel...

    Quand l’élégance et la curiosité de Philippe Jaroussky nous entraînent à découvrir quelques perles oubliées du XVIIIe siècle.

    Iphigénie en Tauride

    Henry Desmarest / André Campra

    Un ouvrage rare initié par Desmarest et achevé par Campra, deux compositeurs représentatifs de l’âge d’or du Grand Siècle français.

    Lauranne Oliva, Eva Zaïcik, Bruno de Sá, Christophe Dumaux

    Haendel, Porpora, Vivaldi

    Un quatuor où jeunesse et talent se conjuguent pour quelques-uns des plus beaux airs de Haendel et Vivaldi.