Continuer sans accepter

Nous respectons votre vie privée

Avec votre accord, nous utilisons des cookies ou technologies similaires pour stocker et accéder à des informations personnelles comme votre visite sur ce site. Vous pouvez retirer votre consentement ou vous opposer aux traitements basés sur l'intérêt légitime à tout moment en cliquant sur "En savoir plus" ou dans notre page dédiée aux cookies sur ce site.

Bienvenue sur le site du Théâtre des Champs-Elysées

Le Théâtre des Champs-Elysées et ses partenaires déposent des cookies et utilisent des informations non sensibles de votre appareil pour améliorer leurs produits et afficher des publicités et contenus personnalisés. Vous pouvez accepter ou refuser ces différentes opérations. Pour en savoir plus sur les cookies, les données que nous utilisons, les traitements que nous réalisons et les partenaires avec qui nous travaillons, vous pouvez consulter notre page dédiée à la gestion des cookies.

    Calendrier

    Nikolaï Lugansky | piano 

    Nikolaï Lugansky sur les rives du classicisme viennois.

    Photo de Nikolaï Lugansky © Simon Pauly
    Nikolaï Lugansky © Simon Pauly

    Mozart  Sonate K. 533
    Beethoven  Sonate n° 16 op. 31 n° 2 « La Tempête »
    Liszt Légende n°2 S175, « Saint François de Paule marchant sur les flots » 
    Wagner-Brassin  « Incantation du feu », extrait de La Wakyrie  Wagner Prélude de Parsifal (arrangement pour piano de Félix Mottl)
    Les Filles-Fleurs et finale, extraits de Parsifal (arrangement pour piano de Zoltán Kocsis)
    Wagner-Liszt  La Mort d’Isolde, extrait de Tristan et Isolde
    (transcription pour piano S. 447) 

    Vous croyez bien connaître la Tempête de Beethoven ? « Ce qui frappe immédiatement […] c’est la façon avec laquelle Nikolaï Lugansky semble balayer nos habitudes d’écoute par une interprétation profondément personnelle et vécue de l’intérieur, comme si l’encre de ces sonates n’était pas encore tout à fait sèche », écrivait François Hudry pour Qobuz début 2022. Le Russe livrait alors un nouveau volume de l’intégrale des œuvres du grand Ludwig qu’il promet de boucler pour le bicentenaire de la mort du maître. Outre le classicisme de Mozart, le virtuose promet ce soir l’extase. S’il nous offrait l’an dernier ses propres transcriptions wagnériennes, il emprunte celles-ci à d’illustres aînés, dont la Mort d’Isolde arrangée par Liszt. Le Nirvana sinon rien !

    Production Jeanine Roze Production