Calendrier
EN
Calendrier

Thésée

Jean-Baptiste Lully

L’art de la tragédie lyrique à la française où la musique de Lully semble être le double naturel des vers de Quinault.

Christophe Rousset
Christophe Rousset © Eric Larrayadieu
Karine Deshayes
Karine Deshayes © Aymeric Giraudel

Distribution

Mathias Vidal | Thésée
Karine Deshayes | Médée
Deborah Cachet | Aeglé
Marie Lys | Cléone / Cérès / Une bergère
Bénédicte Tauran | Minerve / La Grande Prêtresse de Minerve
Thaïs Raï | Dorine / Vénus / Une bergère 
Robert Getchell | Bacchus / Un plaisir / Un berger / Un vieillard 
Fabien Hyon | Un plaisir / Un vieillard / Un combattant
Philippe Estèphe | Egée
Guilhem Worms | Arcas / Mars / Un plaisir  

Christophe Rousset | direction
Les Talens Lyriques
Chœur de chambre de Namur | direction Thibaut Lenaerts

Opéra chanté en français, surtitré en français et en anglais

A lire

C’est à un florentin, Giovanni Battista Lulli, que l’on doit la création de la tragédie lyrique, une forme qui allait dominer le monde de l’opéra en France pendant plus d’un siècle. Si ses premiers ouvrages (Cadmus, Alceste) portent encore les traces du mélange des registres alors en cours jusqu’alors, en particulier l’influence italienne, Thésée s’affirme comme le premier opus d’une forme désormais très codifiée : une ouverture « à la française », un prologue allégorique à la gloire du roi et cinq actes illustrant un sujet héroïque. Ici le livret d’une extrême concision va à l’essentiel et atteint une unité de ton et de tension dramatique jusqu’alors inégalée. L’apport du livret de Quinault, dramaturge d’une redoutable efficacité est pour beaucoup dans la réussite de l’œuvre. En effet la clarté du vers du poète semble être le double évident et parfait de la musique de Lully. Christophe Rousset poursuit son exploration du corpus lullien entouré d’une équipe de solistes rompue à l’art de la déclamation tout autant que celui du chant.

Production Théâtre des Champs-Elysées 

Vous aimerez aussi

Christoph Willibald Gluck

Iphigénie en Aulide est l’une des plus lumineuses pages de Gluck, dernier représentant du Grand siècle français. 

Marc-Antoine Charpentier

Le chef-d’œuvre de Charpentier, composé à la gloire de Médée, est l’un des plus fidèles au caractère grandiose du mythe antique.

Jean-Philippe Rameau

Quand Rameau explore avec tendresse et subtilité la mécanique implacable des passions humaines.

Continuer sans accepter

Nous respectons votre vie privée

Avec votre accord, nous utilisons des cookies ou technologies similaires pour stocker et accéder à des informations personnelles comme votre visite sur ce site. Vous pouvez retirer votre consentement ou vous opposer aux traitements basés sur l'intérêt légitime à tout moment en cliquant sur "En savoir plus" ou dans notre page dédiée aux cookies sur ce site.

Bienvenue sur le site du Théâtre des Champs-Elysées

Le Théâtre des Champs-Elysées et ses partenaires déposent des cookies et utilisent des informations non sensibles de votre appareil pour améliorer leurs produits et afficher des publicités et contenus personnalisés. Vous pouvez accepter ou refuser ces différentes opérations. Pour en savoir plus sur les cookies, les données que nous utilisons, les traitements que nous réalisons et les partenaires avec qui nous travaillons, vous pouvez consulter notre page dédiée à la gestion des cookies.